La Sainte Catherine


A l’approche de la Sainte Catherine, qui aura lieu ce dimanche, nous allons vous expliquer cette fête très ancienne.

Le 25 novembre, jour de la Sainte Catherine, on célèbre les Catherine mais aussi les « Catherinettes »
La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge. A l’époque, les filles de 25 ans qui n’étaient pas encore mariées revêtaient des tenues et des chapeaux extravagants aux tons jaunes et verts (La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la connaissance) confectionnés pour ou par elles et se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux … Elles coiffaient Sainte Catherine dans l’espoir de trouver un mari.

Née à Alexandrie au sein d’une famille noble, Sainte Catherine se convertit au christianisme à la suite d’ une vision. Jésus, ému par sa ferveur, contracte avec elle un mariage mystique sous les yeux de Marie et de la Cour céleste.
Très intelligente, elle suit les cours des plus grands maîtres chrétiens et on dit qu’elle réussit à démontrer à 50 grands philosophes d’Alexandrie la vanité des idoles et la fausseté de leur foi, jusqu’à les convertir tous.
Impressionné, l’empereur Maxence lui propose un mariage royal, qu’elle refuse par fidélité envers son mari mystique. Humilié, l’empereur lui fera subir le supplice de la dislocation des membres sans succès, puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne. Elle finira décapitée le 25 Novembre 307 et deviendra la seule Sainte du paradis à posséder trois auréoles : la blanche des vierges, la verte des docteurs et la rouge des martyrs.

C’est aujourd’hui la fête des modistes (les créateurs de chapeaux) et de toutes les grandes maisons de couture parisienne.

Et n’oubliez pas : « A la Sainte Catherine, tout bois prend racine ».

Source : http://www.joyeuse-fete.com/saintecatherine.html